Bienvenue à Tous
à ouvert ses portes le 17.08.2016
Merci à tous de nous avoir rejoint, nous allons passer de très bons moments ensemble.

Un petit coup de pouce pour booster le forum.
RENDEZ-VOUS ICI

Partagez | 
 

 entre l'enfer et le ciel (cookie&tala)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre de Diamant
▬ Arrivé(e) le : 18/08/2016
▬ Courriers : 861
▬ Points : 0
▬ Avatar : charlotte free
▬ Crédits : la meilleure cosmic sheep (juliet)

▬ Âge : vingt trois ans
▬ Statut : En Couple
▬ Orientation : Hétérosexuelle
▬ J'habite à : Shore Beach.
▬ Occupation : barmaïd

▬ Dispo RP : libre encore
▬ Liens :
Spoiler:
 


Voir le profil de l'utilisateur http://haven-bay.forumactif.org/t94-stitches-talahttp://haven-bay.forumactif.org/t140-tala-qui-s-y-colle-s-y-pique
MessageSujet: entre l'enfer et le ciel (cookie&tala)   Ven 19 Aoû - 16:57

entre l'enfer et le ciel
cookie & tala
Et tu me verras sourire du seul endroit où je brille. J’ai l’impression d’être là où il faut être. Sur ma photo un trou de cigarette. Et tu me verras sans peine un soir où la lune est pleine. C’est juste un jour de plus. Entre l’enfer et le ciel. Le chant des poupées russes. Qui nous ensorcelle. C’est juste un jour de plus. Mais c’est un jour bien réel. Dans les bras de Vénus. Même l’amour est schizophrène + kyo

Ton verre d’alcool posé sur ce comptoir en face de toi. Tes yeux perdus dans ce liquide. Ce breuvage sans fond. Sans nom. Tes pensées lointaines. Voilà une heure. Ou peut-être deux. Ou trois. Tu as perdu la notion du temps. Là à te noyer dans ce verre. Ce verre qui ne t’a rien fait. Qui t’appel. Pour que tu t’abreuve de son liquide. Mais tu résiste. Tu joues avec. T’sais même pas pourquoi tu as franchis le pas de cette porte. Pourquoi tu as eu la simple idée de venir te terrer ici ce soir. D’ordinaire c’est toi derrière le comptoir. Toi qui sers. Toi qui regarde les gens se noyer dans leur verre. Noyer leurs soucis. Leurs problèmes dans l’alcool. Ton jour de repos. C’est ton jour de repos et t’es encore là. Mais cette fois c’est toi qui te noie dans ton verre d’alcool. Les mots du docteur qui résonne encore dans ta tête. Obsédant. Déprimant. félicitation, vous attendez un bébé. Un bébé. Toi ? Maman. C’est juste impensable. Impossible. T’as l’âme d’une mère. T’as pas les responsabilités d’une maman. T’arrives tout juste à te gérer toi. Alors un gamin. Ta vie est un bordel. Elle n’a pas de sens. Faire naître un gamin dans cette tempête ce serait égoïste. Et pourtant. Et pourtant tu n’arrives pas à faire les pas. Les pas qui te mèneront à te débarrasser de cette p’tite chose qui pousse en toi. Tu réfléchis. Sans cesse. Pensées tourmentées. Par une décision que t’ne sais prendre. Et le pire. Le pire de l’histoire c’est que t’ne sais pas qui est le père.

Quand t’as deux amants. Tout devient bien plus compliqué. T’as tes deux gars. Tes deux hommes. L’amour que tu éprouves pour chacun d’eux. Différent mais tellement semblable. Comment savoir. Comment savoir lequel a planté sa graine en toi. T’sais même pas comment c’est arrivé. Comment c’est possible. T’ne supporte l’idée que tu puisses faire disparaître cette p’tite chose. Et en même temps, t’te sens pas capable de l’assumer. Perdue. Pommée. Bouleversée. T’t’en sors pas. Tu joues toujours avec ton verre. Ton verre que tu n’as pas touché. T’en as marre déjà de ses nausées. Pas seulement matinal. Mais toute la journée, dès qu’une odeur trop forte te pique le nez. T’as le pour et le contre. Et tout s’équivaut. La balance est mince. Puis tu sens une présence. Ton regard océan quitte ton verre pour se poser sur l’importun. La personne qui a osé perturber tes réflexions. Empiétant ton espace vital. Ton espace nécessaire à ton bien être mental. Oui t’exagère. Mais maintenant t’as une excuse. Les hormones. Ton océan perçant et percutant posé sur l’inconnu. Cherchant la raison de sa présence dans ton espace vital. Bon faut pas croire t'sais être gentille aussi hein.
Made by Neon Demon

_________________
Un canon sur la tempe. J'ai le coeur et l'âme en paix. Ton doigt sur la détente. Fais de moi ce qu'il te plait. C'est violent mais c'est tendre. Presque animal. Quand la trajectoire de la balle épouse les formes de tes hanches  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: entre l'enfer et le ciel (cookie&tala)   Ven 19 Aoû - 20:05

La nuit venait de tombe sur la ville. J'étais assise à la tresse de ma villa. Cocktail de citronnade à la main. Je venais de fermer les yeux me remémorant la dernière fois que j'ai parlé a mon frère jamais, je ne lui pardonnerais les mots qu'il venais à me dire et en plus en utilisant le si beau souvenir de notre mère terni par cette soirée où tout avait si bien commencé. Mon frère avait à ce moment-là eut la réaction d'un enfant de cinq ans qui a vu son jouer pris par un autre et se jouer allait devenir notre belle-mère.

J'ouvre les yeux et envoie le verre sur le sol. Bon sang pour qui il se prenait, c'était fini le temps ou il était dans mes jupes , ou il était comme mon ombre, ou c'était lui la seule qui pouvait me soigner. Je regarde les bouts de verres cassés au sol. C'était comme mon coeur ce jour-là. Cette soirée où je lui avais parlé, j'avais ressenti de la colère , de la tristesse, mais d'un autre côté, je ne pouvais pas le haïr, je comprenais ce qu'il à traversé, mais se tenait pas pour autant que je ne lui en voudrais pas. J'étais rancunière dans ma nature , mais aussi protectrice envers ma famille.

J'avais appelé la femme de ménage et lui avais dit d'avoir ce que j'avais cassé puis je me suis ex plissé dans ma chambre. J'avais ouvert mon dressing et là j'ai pris dans mes bras une robe des années vingt , l'âge d'or du jazz. Habillé fin prête. J'avais l'intention de me rendre à l'endroit qui m'aide à me calmer et surtout l'endroit ou yas la plus belle musique selon mon oreille musicale, à part mon industrie bien sûr.

Cet endroit se trouver qu'a un tel m'être de ma villa. J'étais une habituée. Le propriétaire était un ami de longue date. J'arrive devant la porte. Une femme m'ouvre la porte. Je me dirige ensuite vers le bar. Un barman me regardait. Le patron était apparu à ce moment-là et lui dit de partir. " Que me vaut ta visite Cookie la lionne " Je sourit " Cela te va bien de dire cela monsieur je vis dans les année vingt, cela me fait du bien de te revoir " Il sourit et me sert mon verre habituelle " Tu sera toujours la bienvenue madame la PDG mannequin et oh mais oui chanteuse " Il rigole et me fis un clin d'oeil puis part voir un ami. Je bois une gorgée de la boisson. Ce que j'aime cet endroit, c'est mon havre de paix. Mon regard fut attiré par une jeune femme , parce que d’accord elle a été très jolie , mais je la trouvais soucieuse et triste. Je prends mon verre et m'avance pour prendre place à côté d'elle. " Bonsoir , c'est un très magnifique endroit ici pas vrai. Tout vas bien ? "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre de Diamant
▬ Arrivé(e) le : 18/08/2016
▬ Courriers : 861
▬ Points : 0
▬ Avatar : charlotte free
▬ Crédits : la meilleure cosmic sheep (juliet)

▬ Âge : vingt trois ans
▬ Statut : En Couple
▬ Orientation : Hétérosexuelle
▬ J'habite à : Shore Beach.
▬ Occupation : barmaïd

▬ Dispo RP : libre encore
▬ Liens :
Spoiler:
 


Voir le profil de l'utilisateur http://haven-bay.forumactif.org/t94-stitches-talahttp://haven-bay.forumactif.org/t140-tala-qui-s-y-colle-s-y-pique
MessageSujet: Re: entre l'enfer et le ciel (cookie&tala)   Ven 19 Aoû - 20:55

entre l'enfer et le ciel
cookie & tala
Et tu me verras sourire du seul endroit où je brille. J’ai l’impression d’être là où il faut être. Sur ma photo un trou de cigarette. Et tu me verras sans peine un soir où la lune est pleine. C’est juste un jour de plus. Entre l’enfer et le ciel. Le chant des poupées russes. Qui nous ensorcelle. C’est juste un jour de plus. Mais c’est un jour bien réel. Dans les bras de Vénus. Même l’amour est schizophrène + kyo

T’étais tranquille. Dans ton coin. T’ne demandais rien à personne. A part être seule. Et te noyer dans ton verre d’alcool. Dont tu n’as bu aucunes gouttes. Miracle pour toi. Tes pensées bien trop présente pour penser à boire. Et puis. Et puis une partie de toi. Une petite partie de toi. Te dis que c’est pas bien. Pas bien pour ton bébé. Pour ce petit être que tu portes sous ton nombril. Cette petite chose que t’es pas sûr de garder. T’étais tranquille. T’avais choisi exprès un bar que tu fréquentes pas d’habitude. Pour éviter de croiser des gens que tu connais. Et pour lesquels tu serais obligée de parler. Et t’as foncièrement aucune envie de parler. Mais, apparemment, non. T’ne peux pas être tranquille. Ton espace vital. Ton espace de tranquillité empiété. L’océan de tes yeux, tranchant, glaciale. Se posant sur la jeune femme qui venait de se poser près de toi.  Bonsoir , c'est un très magnifique endroit ici pas vrai. Tout vas bien ? " . Ton regard se détend un peu. Non rien ne va. Qu’est ce qu’il pourrait aller. T’es enceinte. T’as vingt-trois ans. T’aimes deux hommes. Un qui te violente et l’autre qui est doux comme un agneau. Et t’ignores lequel des deux a foutu sa graine. Et puis ton grand frère est de retour en ville. De retour et il n’a même pas daigné venir vous voir toi et ton frère. Donc, non rien ne vas. T’es pas forcément douée en relation social. T’dirais même que t’es absolument pas douée. Une partie de toi l’est. Mais cette partie de toi est bien cachée. Enfouie profondément. Cette partie ne ressort que rarement. Très rarement. Ton regard se retournant sur ton verre. Et finalement tu prends la parole. « bonsoir ». Tu regardes autour de toi. T’avais même pas pris le temps d’observer le lieu. D’observer la décoration. La musique et ce qui s’y passé. Absorbé par tes pensées obsédantes. « très beau oui… ». Ouais. Pas douée en communication non plus. T’vas finir par y arriver, Tala. Oui, t’y crois.

Ton regard s’arrête un instant sur sa robe. Comment dire, que ce n’est pas réellement ton style vestimentaire. Mais qu’elle est ravissante. Et pour le coup, t’mens pas. Elle est vraiment belle. T'sais pas pourquoi mais cette femme, elle dégage beaucoup de chaleur. Un sentiment de douceur. De confiance. « quand on se noie dans son verre d’alcool, sans le boire, c’est que non, ça va pas … ». Pas besoin de le cacher. Ça se voit sur ton visage. Ça se voit partout en toi. T’es un vrai livre ouvert. Ton frère arrête pas de te le dire. Tu caches pas assez tes émotions. Tes réactions. Ta colère. Ta tristesse. Ton bonheur. Alors t’as pas envie de lui mentir. Tu te remets à jouer avec ton verre. Formant son cercle de ton doigt. « très jolie robe…pas vraiment mon style…mais elle vous va très bien ! ». Elle le sait pas. Mais les compliments qui sortent de ta bouche, sont rare. Fort rare même. Une chanceuse qui le sait pas. Dommage. Tu soupires. Parfois t’aimerais être différente. T’aimerais ne pas avoir cette vie. T’aimerais avoir eu une famille unis et présente. Et pas déchiré comme elle est aujourd’hui. T’aimerais que ta maman soit toujours là pour t’épauler et te dire que tout iras bien. Que t’peux le faire. Ton frère c’est pas une fille. Même si tu lui dis. Il comprendra pas. Il comprendra pas ce que tu ressens en toi. Il pourra te conseiller. Mais pas comme ta maman l’aurait fait. Enfin, t’as une vie pourris. Et t’enchaîne les conneries. C’est ta vie et tu l’assumes.
Made by Neon Demon

_________________
Un canon sur la tempe. J'ai le coeur et l'âme en paix. Ton doigt sur la détente. Fais de moi ce qu'il te plait. C'est violent mais c'est tendre. Presque animal. Quand la trajectoire de la balle épouse les formes de tes hanches  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: entre l'enfer et le ciel (cookie&tala)   Dim 21 Aoû - 11:55

La musique était toute ma vie. J'avais monté mon agence grâce au soutien du patron de ce club, celui qui adorer ma voix quand je chantais et m'avais proposé pourquoi ne pas le faire pour ne pas tomber dans des choses pas très catholiques car à l'époque l'absence de mon frère me donné envie de mourir malgré que devant lui je me montré forte. Non, en fait il l'avait bien cherché après tout, il n'était plus un enfant, ils devaient donc assumer les conneries et ne les répercutions que son ex petite amie qui est devenue notre belle-mère lui reproché et ne pas faire le comportement d'un enfant de cinq en me reprochant et humilions la si belle mémoire de notre mère qui n'avait rien demandé.

Chaque fois que je viens à cet endroit, c'est comme une bouffée d'air. Par ce que cet endroit me donne l'aire de voyager dans les années vingt. Les années de la véritable musique à la nouvelle Orléans cette ville, je voudrais tant la visite un jour, depuis que je l'avais vue dans cette série et puis son architecture , sa culture. À ce moment-là mon regard s'était posé sur une jolie , que dis-je sublime femme avec sa coiffure stylée, son corps attirant , mais je n'étais pas là pour dragué , bon d'accord je drague toujours , mais mon instinct me disait que cette jeune femme était triste et soucieuse. Car elle regarde son verre d'alcool sans en boire une gorgée et semblait absorbée par ces pensées, j'avais décidé de m'avancer pour venir prendre place à côté d'elle pour discuter avec elle , s'avoir ce qui lui prend la tête à ce point-là.

Comme je l'avais prévu , la jeune femme possédé une voix sensuelle. Elle venais de se souvenir de l'endroit ou elle se trouvé et regarda les alentours un instant avant de me répondre. Son regard s'était ensuite posé sur ma robe des années vingt. Certes, ce n'était plus l'époque, mais je me devais de du porté, car cette robe ma était offerte par le patron le jour où j'avais eu le cafard de monté sur scène, il m'avait dite. " Tu es une Lionne , tu vas tousser les bouffé , Cookie Grimaldi ma lionne qui envoûte tout le monde et qui traverse les époques. Fais toi confiance et suis, mais conseillés allez, vas-y donne toi à fond et ceux qui ragent, ce sont toussent des nuls. " Grâce à lui j'avais réussi à devenir si débrouillarde fini la jeune femme sage et innocente, j'étais une star reconnue dans ma ville et qui faisait des choses pas très catholique pour faire survivre mon agence, mais cela personne ne le saura.

Elle m'avais donc exposé ce quelle ressentait et j'avais vu juste cette jeune femme traversé une épreuve difficile et comme ma chère maman me l'avais apprise " Aide les autres ma chérie peu importe s'ils te remercient ou pas au moins tu auras fait une bonne action pour le seigneur et il te récompensera par sa bonne grâce. " Je lui avais fait un sourire sincère pour là m'être en confiance et lui signifié que je n'étais pas pour le jugé où la draguer, mais pour Juste l'aidait à aller mieux et qui sait peut-être, on deviendra copines. " Certes, je l'avais vu dans votre regard quand j'avais pris place à quelques tabourets de vous. Qu'est-ce qui vous tracasse autant. Oh ! je ne me suis pas présenté, Cookie Grimaldi enchanté de vous connaitre , à qui ais-je l'honneur de parler " Je bois une autre gorgée en me plongeant dans son regard , un regard qui me révèle que sa vie n'est pas toujours si rose. J'écoute son compliment et je lui souris tout en reposant délicatement mon verre." Merci ma belle. Vous savez je la porte que pour cette endroit la , par ce que cette endroit est magique, mais d'habitude j'ai un autre style mais cela me fais plaisir un compliment cela me vas droit au coeur " Lui avais-je dite avec un sourire sincère sur mes lèvres pulpeuses.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre de Diamant
▬ Arrivé(e) le : 18/08/2016
▬ Courriers : 861
▬ Points : 0
▬ Avatar : charlotte free
▬ Crédits : la meilleure cosmic sheep (juliet)

▬ Âge : vingt trois ans
▬ Statut : En Couple
▬ Orientation : Hétérosexuelle
▬ J'habite à : Shore Beach.
▬ Occupation : barmaïd

▬ Dispo RP : libre encore
▬ Liens :
Spoiler:
 


Voir le profil de l'utilisateur http://haven-bay.forumactif.org/t94-stitches-talahttp://haven-bay.forumactif.org/t140-tala-qui-s-y-colle-s-y-pique
MessageSujet: Re: entre l'enfer et le ciel (cookie&tala)   Dim 21 Aoû - 14:29

entre l'enfer et le ciel
cookie & tala
Et tu me verras sourire du seul endroit où je brille. J’ai l’impression d’être là où il faut être. Sur ma photo un trou de cigarette. Et tu me verras sans peine un soir où la lune est pleine. C’est juste un jour de plus. Entre l’enfer et le ciel. Le chant des poupées russes. Qui nous ensorcelle. C’est juste un jour de plus. Mais c’est un jour bien réel. Dans les bras de Vénus. Même l’amour est schizophrène + kyo

Elle est là s’installant à côté de toi. Empiétant ton espace personnelle. T’as même pas la force de lui dire de partir. Non. Parce que t’en as pas envie. Etonnement. Ton regard s’est posée sur elle. Elle a parlée. Et t’sais pas pourquoi, mais elle dégage quelque chose de particulier. Une assurance. De la confiance. Enfin, t’sais pas y mettre les mots. Mais là où normalement tu aurais envoyé boulet cette personne. Elle tu l’accepte. Tu lui avoue même à demie mot que non tu vas pas bien. Alors que tu détestes te morfondre. Et encore plus devant des inconnus. Tes amis c’est une chose. Ils sont en partit là pour cela. Mais des inconnus. Des gens que t’connais pas. Eux ils ne savent pas. Ils n’ont pas à savoir. Et pourtant. T’es là. Presque à tout lui avouer. A lui confier tes secrets. Tes doutes et tes réflexions. Elle  a l’air de vouloir t’aider. T’épauler. Et t’aime pas qu’on d’aide. T’te dis que t’sais très bien te débrouiller toute seule. Mais au fond tu ne demandes qu’à être aidée. Et conseillée.  " Certes, je l'avais vu dans votre regard quand j'avais pris place à quelques tabourets de vous. Qu'est-ce qui vous tracasse autant. Oh ! je ne me suis pas présenté, Cookie Grimaldi enchanté de vous connaitre , à qui ais-je l'honneur de parler " . Qu’est ce qui te tracasse. Deux choses principalement. Deux choses qui ont leur importance. Leur importance dans ta vie. Dans ton avenir. Qui font aussi ressurgir quelques pensées du passé. Souvenir douloureux et joyeux. Ton frère surtout. Ton grand frère. Tu as ces bons souvenirs avec lui. Vos fous rires. Vos taquineries. Et puis les derniers souvenirs. Lourd. Pesant. Qui te brise le cœur. Sept ans. Sept années de passés depuis. L’état misérable d’un frère perdu. D’un frère perdu. Perdu dans son âme. Cette main qui veut se lever sur toi. P’tit cœur fragile. Heureusement ce geste pas venu à terme. Mais un frère disparu les tourments de sa vie. De ses pertes. Fantômes ressurgissant de ce passé. Revenu hanter tes pensées. Et puis ce bébé. Ce bébé qui grandi dans ton ventre. Et dont tu ne sais quoi faire.

Son prénom te fait doucement sourire. Cookie. C’est joli. C’est frais. C’est peu commun. Ça te donne faim. Ton regard océan se pose sur elle. « très original comme prénom ! tala..tala roses…enchanté ». Une louve piquante. Aussi douce et belle qu’une rose et une louve peut l’être. Et tout à la fois aussi piquante et mordante qu’une rose et une louve peut l’être. Tu soupires. « beaucoup trop de chose me tracasse en un temps beaucoup trop rapproché… beaucoup de chose qui se passe d’un seul coup sans que j’y attende en quelques jours…c’est dur ». Si encore tout était arrivé dans la durée. Dans les mois. Non. Dans la même journée t’apprenais les deux choses les plus importantes de ta vie. Tu continues en la complimentant sur sa robe. Une très jolie robe qui lui allait à ravir. Même plus que cela. Qui lui allait vraiment à merveille. Le style de robe que tu ne portes absolument pas. Ton dressing avait très très peu de robe d’ailleurs. T’étais plutôt rock’n roll quoi dans ton accoutumance. Mais tu te doutais aussi que ce n’était pas son style de tous les jours. Non. Ce serait un peu trop bizarre à ton goût. Même si elle faisait ce qu’elle voulait de sa vie. D’ailleurs elle le confirma. Elle ne portait cette robe qu’ici. En ce lieu. Et nul part ailleurs. Cette robe avait l’air d’avoir une valeur. Financier surement. Mais surtout sentimental. Rattaché à ce lieu même. «  de rien… je me doutes…ça doit pas être facile de porter ce style de robe tous les jours sinon…puis cela en perdrait de sa beauté… ». Un petit sourire se dessine sur tes lèvres. « on peut se dire « tu », j’suis pas vieille, toi non plus et j’suis pas trop dans les formalités de la vie social ! ». Tu hausses les épaules avec un sourire. Puis ce sera plus simple et amical.

Made by Neon Demon

_________________
Un canon sur la tempe. J'ai le coeur et l'âme en paix. Ton doigt sur la détente. Fais de moi ce qu'il te plait. C'est violent mais c'est tendre. Presque animal. Quand la trajectoire de la balle épouse les formes de tes hanches  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: entre l'enfer et le ciel (cookie&tala)   Jeu 25 Aoû - 16:50

Spoiler:
 

Un sourire aux lèvres. Mes yeux posés sur la jeune femme. J'attendais qu'elle réfléchisse sans la déranger car la convenance en voulait ainsi pour être bien élevé face à ma nouvelle amie. Je pouvais lire dans ces yeux. Elle avait peur , elle était anxieuse, elle voulait que tout s'arrange mais ne c'avait pas comment faire. Donc logiquement elle est venue cherchée des réponses devant ce verre qui ne bouge pas et qui luit renvois limage de ces yeux qui le regardent sans agir. Un liquide qui absorbe tous les chocs mais qui reste dans la même position.

Je me rappelais de mon frère et de ma soeur, on avait une entente si parfaite, voilà que l'ex de mon frère a charmé notre père et du plus jeune elle est passé au patriarche de la famille car elle avait des sentiments pour lui. Pour moi cela ne me déranger pas, mais pour mon frère la pilule ne s'avaler pas, il c'était senti trahi par moi, par ma jeune soeur, par tout le monde et comme il me l'avait si gentiment dite. Je l'avais trahi, mon père, ma soeur tout le monde l'avait trahi ce soir-là, il avait enfui son chagrin dans l'alcool.

Ce qui a fait que quand je voulais lui parler il était complètement torché et comme on dit un homme bourrée dit la vérité il m'avait sorti ce qu'il pense en torchant le souvenir de ma mère depuis je ne lui adresse plus la parole.

Je ferme les yeux pour prendre une bonne respiration et calmer mon coeur. J'ouvre les yeux à nouveau et prends une gorgée de mon délicieux verre avec ce breuvage si intense. Je la regarde à nouveau elle semble sourire, mon prénom la fait sourire c'est une bonne chose, un très bon début pour essayer de savoir ce qui lui plombe la soirée. Son prénom était très original, j'aimais beaucoup, il avait une bonne prononciation et surtout son signifié une rose. " Enchantée de même , j'aime votre prénom et votre nom, ils sont originale " Ensuite je l'écoute sans l'interrompre , j'avais vu juste par mon expérience , elle avais des soucis qui c’étaient accumulé dans la même journée et la pauvre n'arrivais pas a s'en sortir. " Ne vous inquiété pas si je peux vous aidé je le ferais avec plaisir. Si vous voulez bien me raconté d'avantage peut être serais-je en mesure de vous aidée a les reglés et que le soleil brille a nouveau dans votre vie "

Je bois une gorgée et vois que mon ami était revenu et avais posé une clef USB a coté de moi " Tu veux que j'enregistre cela , tu sais que je fais des tubes de RNB , HipHop mais jazz je ne sais pas " Il me regarde en me tirant la langue " Ecoute le son d'abord et apres on en discutera la lionne " Il partit servir des shoot d'alcool. Je range la clef dans mon sac a main puis me concentre a nouveau sur Tala , je l’écoute attentivement " Bien sure je ne vois pas d'objection ma belle, je comprend tu passe une mauvaise passe mais je suis la , si je peux t'aidé a y voir clair je le ferais avec plaisir "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre de Diamant
▬ Arrivé(e) le : 18/08/2016
▬ Courriers : 861
▬ Points : 0
▬ Avatar : charlotte free
▬ Crédits : la meilleure cosmic sheep (juliet)

▬ Âge : vingt trois ans
▬ Statut : En Couple
▬ Orientation : Hétérosexuelle
▬ J'habite à : Shore Beach.
▬ Occupation : barmaïd

▬ Dispo RP : libre encore
▬ Liens :
Spoiler:
 


Voir le profil de l'utilisateur http://haven-bay.forumactif.org/t94-stitches-talahttp://haven-bay.forumactif.org/t140-tala-qui-s-y-colle-s-y-pique
MessageSujet: Re: entre l'enfer et le ciel (cookie&tala)   Ven 26 Aoû - 13:47

entre l'enfer et le ciel
cookie & tala
Et tu me verras sourire du seul endroit où je brille. J’ai l’impression d’être là où il faut être. Sur ma photo un trou de cigarette. Et tu me verras sans peine un soir où la lune est pleine. C’est juste un jour de plus. Entre l’enfer et le ciel. Le chant des poupées russes. Qui nous ensorcelle. C’est juste un jour de plus. Mais c’est un jour bien réel. Dans les bras de Vénus. Même l’amour est schizophrène + kyo

Souvent on cherche des réponses dans les verres. Des verres d’alcool. Sans forcément y trouver la réponse. Ce verre. Ce breuvage. Qui reflète simplement ton reflet. Ne te donnant aucune autre explication. A part te plonger un peu plus dans tes pensées. Tes pensées difficiles. Tournant en boucle dans ta tête. Sans cesse. Ce tourbillon infernal dans ton cerveau. T’en donnant mal au crâne. T’empêchant de fermer les yeux. Alors tu cherches solution dans ton verre d’alcool. Et tu n’as que le silence en guise de réponse. Un foutu silence pire que tout. Ton reflet te rejetant cet échec de réponse. Ce silence pesant. Et puis au milieu de tout ça. T’as cette jolie jeune femme. Venue empiéter ton espace personnel. Que tu acceptes ici à côté de toi. Elle t’a déjà bien cerné. T’vas pas bien. Et elle l’a bien vu. Sentie. T’es un livre ouvert quand tu le veux. Tes émotions se livrant au monde entier. On a chacun nos problèmes. Elle aussi doit en avoir. La vie est faite de problème. Plus ou moins important. Plus ou moins prenant. Mais une vie rose. Ça n’existe pas. Non. On vit tous avec plus ou moins d’intensité. Chacun avec sa propre histoire. Et chaque histoire de chacune des vies est importante. Cookie. Cookie Grimaldi. Son nom te donne faim. Mais toute façon t’arrête pas de bouffer en ce moment. Tout te donne faim. Son prénom est très original en tout cas.  " Enchantée de même , j'aime votre prénom et votre nom, ils sont originale "  . Tu souris. Un merci se glisse entre tes lèvres. Tala. Tala signifie Louve. Et rose. Reflétant la beauté de la rose mais aussi son côté piquant. Tu es les deux la louve et la rose. Les deux côtés de chacun de ses êtres. Tes cheveux désignant ton nom aussi. " Ne vous inquiété pas si je peux vous aidé je le ferais avec plaisir. Si vous voulez bien me raconté d'avantage peut être serais-je en mesure de vous aidée a les reglés et que le soleil brille a nouveau dans votre vie "  . Tu souris. Personne n’y peut grand-chose. Et t’es pas sûr qu’elle arrive à y faire quoi que ce soit. Malgré toute sa bonne volonté. Et son désir de t’aider. Elle ne te connaît pas. Si peu elle aura un regard un peu extérieur sur ce que tu as. Un avis moins personnel. Tu soupires. « j’ai d’abord appris que mon frère, absent depuis sept ans, était de retour en ville…sans daigner venir me voir moi et mon autre frère…et puis j’suis partie chez le docteur…qui m’a très gentiment appris que j’étais enceinte… ». Tu marques une pause. T’as tellement envie de boire. Là maintenant. Ce liquide qui t’offrais un peu de repos. Mais tu poursuis. « moi enceinte ? c’est une catastrophe… humm, j’ai une relation avec deux hommes en même temps, j’aime deux hommes… l’un est violent et possessif l’autre est doux et attentionné…j’sais pas lequel des deux est le père... ». T’espérais juste ne pas la faire fuir. Peut-être que si elle ne fuit pas. En te croyant folle. Elle aura un avis plus posée sur ta situation. « et j’sais pas quoi faire de ce bébé qui grandie en moi ! ». Non t’en savais réellement rien. T’étais tellement pommée.

Tu souris en l’écoutant parlé avec son ami. Tu supposes en tout cas. Ils ont l’air familier. Elle récupère une clé usb. Et tu tiques sur « la lionne ». Tu lèves un sourcil. Et t’peux pas t’empêcher de demander. « la lionne ? ». Elle avait pas vraiment l’air d’une lionne. Du coup t’voulais comprendre un peu. Tu lui demandes si tu peux la tutoyer. T’es pas trop dans le formel toi. T’aimes pas être prise par les « vous ». « Tu » c’est tellement plus agréable. Elle est d’ailleurs d’accord. Et vraiment prête à t’aider. Avec plaisir qu’elle dit même. Tu rajoutes. « j’sais vraiment pas quoi faire…j’ai vingt-trois et je me retrouve là-dedans sans savoir ce qui est le mieux à faire… ». Nouveau soupir. Qui se finit en sourire en coin.

Made by Neon Demon

_________________
Un canon sur la tempe. J'ai le coeur et l'âme en paix. Ton doigt sur la détente. Fais de moi ce qu'il te plait. C'est violent mais c'est tendre. Presque animal. Quand la trajectoire de la balle épouse les formes de tes hanches  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: entre l'enfer et le ciel (cookie&tala)   

Revenir en haut Aller en bas
 
entre l'enfer et le ciel (cookie&tala)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oakdale, entre paradis et enfer..
» Entre Ciel & Terre (David Reynaud)
» ☆La culture des noeuds☆
» Dangers dans le ciel
» Les tours de l'enfer et Arc-X

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haven Bay :: FIRST OF ALL :: Billboard :: Archives :: RPs :: 2016-
Sauter vers: